Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 13:02

Installée récemment, on peut voir dans le parc du château Coquelle à Rosendaël, près du petit pont, une pierre haute d’environ 1 mètre, posée sur un socle. Cette pierre est une borne géodésique découverte par René Steylaers et restaurée

Borne géodésique de Rosendaël

La date de 1886 qui y est inscrite, correspond aux travaux d’un géodésien et astronome, Antonin Léon Bassot accompagné d’Etienne Defforges, polytechnicien et correspondant au Bureau des Longitudes.

Une borne géodésique est un repère permanent marquant très exactement l’emplacement d’un point géodésique dont on connait la longitude, la latitude et l’altitude.

Borne géodésique de Rosendaël

Des explications des travaux des deux savants sont données dans une « Notice sur la vie et les travaux de Léon Bassot (1841-1917) présentée en la séance du 21 octobre 1935 par Georges Perrier Membre de l’Académie des Sciences » :

« Initié à ces observations en 1873 et 1874 par des maîtres, Le Verrier [astronome ayant découvert la planète Neptune] et Loewy, il prit part à de nombreuses déterminations de latitudes, azimuts et différences de longitudes en France et en Algérie, à l’aide d’instruments nouveaux, notamment les beaux cercles méridiens des frères Brunner…

De 1876 à 1892, il participe personnellement comme observateur…, à 21 différences de longitudes télégraphiques dont quelques-unes sont d’importances internationales :…Paris-Madrid (1886) »

En note, est indiqué qu’il fit, en collaboration avec Defforges, les observations entre « Dunkerque (Rosendaël)-Paris (1886) »

Il avait fait auparavant des observations entre Paris et le Pic du Midi en 1884 et au mont Griffon près d’Yerres, se trouve une borne géodésique similaire, en calcaire, gravée de l’inscription « Méridienne de France 1883-84 ».

Voici un plan sur lequel on distingue bien où était situé ce monument.

Borne géodésique de Rosendaël

L’abbé Harrau membre correspondant de la Société Historique de Dunkerque, l’Union Faulconnier, en parle dans son article sur Rosendaël en 1898 où il précise qe ces travaux étaient effectués pour le Ministère de la Guerre:

photos J et L Denière

photos J et L Denière

« Sur les dunes, on trouve un point stratégique où le ministère de la guerre fit dresser en 1886 une sorte d’obélisque qui tombe aujourd’hui en ruine ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Jocelyne et Lysiane Denière - dans HISTOIRE DUNKERQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUDOVICA
  • : Tout ce que j'aime: jeux, cartes anciennes, photos, recettes de cuisine, dictons, proverbes, citations, collections diverses, curiosités, histoire, art, broderie, souvenirs de vacances, bricolage,etc
  • Contact

Recherche